La germandrée

Teucrium scorodonia. Cette plante est présente sur les talus ensoleillés. Les photos ont été prises dans les Vosges Saônoises entre 500 et 880m d'altitude, un 22 juillet. Cette plante est visitée par les abeilles, mais connaît moins de succès que le mélilot voisin.

La fleur possède quatre étamines. Les deux supérieures sont plus longues que les deux autres et quand l'abeille introduit la tête dans la corolle pour récolter le nectar, les étamines appuient sur sa tête en y déposant du pollen. Le pollen ainsi déposé voyagera vers une autre fleur. Ce stratagème des fleurs est constaté aussi sur le romarin, la bugle, et bien d'autres!