Corylus. Floraison dès la mi-février selon les années. C'est un des premiers pollens intéressants pour les abeilles.

Là où il y a des noisetiers, il y a des abeilles noires à l'état sauvage.

Les abeilles "noires" de la race Apis mellifera mellifera ont connu une extraordinaire extension de leur aire de répartition géographique depuis 8000 ans. A la fin  de la dernière ère glaciaire, l’espèce à envahi toute l' Europe, des Pyrénées à l'Oural. Pourtant, les conditions climatiques de l'époque n'étaient pas très optimales pour les abeilles. Des vents froids balayaient des plaines de toundra, mais il existait des endroits plus cléments au sein desquels l'espèce a pu maintenir des colonies. Ces "oasis" sont peut-être à l'origine de la grande diversité génétique de l'abeille noire car des groupes d'individus ont évolué dans des lieux isolés les uns des autres.

Grâce à l'impitoyable sélection naturelle qu'a subi l'abeille noire au cours de cette période, l'espèce dispose aujourd'hui d'étonnantes capacités d'adaptation. Dès que le climat s'est réchauffé, elle a pu coloniser des territoires très au nord jusqu'aux bords de la mer Baltique et sur les îles britanniques ( il n'y avait pas d'eau entre la France et l'Angleterre ). Puis l'expansion s'arrête au 60e parallèle, à la limite d'aire de répartition du noisetier.



Le noisetier est la première plante à fleur à fournir du pollen en abondance aux abeilles. Dès le mois de Février, par de belles journées, les abeilles emmagasinent de grosses quantités de pollen pour nourrir les futures abeilles. Le pollen est la nourriture des larves d'abeilles, c'est la source de protéines de la colonie. L’abeille adulte se nourrit principalement de miel et de nectar, qui est la source d’énergie. Cependant, le pollen reste une source de protéines indispensable à l’abeille adulte, qui le consomme surtout durant les premiers jours de sa vie pour terminer son développement. Les nourrices utilisent aussi de grandes quantités de pollen pour produire la gelée royale et nourrir les larves.

Gros plan sur la fleur femelle, presque invisible à l'oeil nu :

Récolte involontaire de pollen de noisetier par le photographe :

Que butiner cet hiver ?

Que butiner ce printemps ?

Que butiner cet été ?

Que butiner cet automne ?